La sexualité chez les enfants de 9 à 11 ans, comment en parler simplement et clairement

 

Constat : L’enfant de 9 à 11 ans est classé dans la catégorie « pré-pubère » - « pré-ado ».

La puberté est le moment où les organes sexuels se préparent à fonctionner comme ceux d’un adulte. On cesse d’être un enfant. A cet âge là on parle aussi « d’éveil sexuel ».

Chez la jeune fille avant l’arrivée des premières règles, parfois on observe des sécrétions vaginales, c’est une lubrification naturelle.

Chez le jeune garçon, début d’apparitions des poils, élargissement des épaules augmentation de la taille de ses organes génitaux.

Vers 11 ans, un des premiers phénomènes naturels, souvent ni voulu ni recherché qui intervient principalement la nuit : la première éjaculation.

 

Comment accompagner les enfants de 9 à 11 ans : :

Bien faire comprendre à votre enfant que les filles ne sont pas des « pleurnichardes », les garçons peuvent faire preuve de tendresse et de douceur. Et les garçons ne sont pas des « durs à cuire », les filles sont capables d’agressivité et de force.

Il existe des différences physiques et mentales propres à chacun.

A nous parents, de les aider à leur faire prendre conscience de leur force, de leur capacité, de leur singularité. Chaque personne est unique, son corps est unique.

Expliquer qu’il y a plusieurs façons d’exprimer sa sexualité : avec des sentiments (tendresse, amitié, amour...) des gestes (attitudes, regard, toucher...).

Expliquer également que les transformations de son corps sont le signe que son organisme fonctionne bien, c’est un signe de bonne santé et de croissance.

Et on commence à sensibiliser aux risques d’internet. On limite le libre accès aux images qui faussent la réalité sexuelle.

 

Suite de l’exercice : reprendre le dessin de votre enfant, continuer à lui demander d’observer les transformations de son corps. Vous pouvez même faire le votre (maman/ papa) pour comparer les évolutions.

Ce dessin sera un outil puissant lors de la puberté. Votre enfant n’aura pas peur de son corps ni des changements qu’il observera pendant cette période et encore moins de vous en parler J.

 

Merci à Caroline CAVROY notre experte et consultante familiale

 

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés