L’éveil à la sexualité chez l’enfant de 6 à 9 ans, comment en parler simplement et les accompagner

Constat : Les enfants avant 6 ans parlent spontanément de leur corps.

Si c’est souvent un sujet, comme on l’a vu, qui nous met mal à l’aise, durant la période de 6 à 9 ans, on arrête complètement d’en parler jusqu’à la fameuse préadolescence et la puberté. Comme si il n’y avait pas de transformations physiques, mentales à cet âge là ou bien qu’on préfère ne pas en parler par honte ou gêne.

Pas besoin de culpabiliser, on est tous dans le même bateau 

A cette période, l’enfant est conscient de son corps. Il en voit et en comprend l’utilité. L’utilité des 5 sens : la vue, le toucher, les sons, le goût, l’odeur de ce qui lui fait plaisir ou au contraire de ce qui le dérange.

Il prend également conscience du bien et du mal. Est il « normal », « bien » ou « mal » d’avoir ces sensations ? Ces pensées ?...

Il est nécessaire, toujours en rapport avec le développement et la croissance de l’enfant d’être curieux, de se poser des questions et les enfants ont besoin de réponses. Si tous ces sujets sont tabous, déroutants voir dérangeants pour les parents, les enfants spontanément ne viendront pas / plus leur demander.

 

Comment accompagner les enfants de 6 à 9 ans ?

Toujours dans la même idée, employer des mots simples avec un vocabulaire commun.

Indiquer que chaque fille, chaque garçon est unique : un corps, une personnalité, un caractère et une sensibilité qui leurs sont propres.

Quand on est bien dans son corps, on s’aime mieux et on développe l’estime de soi.

Apprendre à développer son estime de soi, croire en ses capacités passe aussi dans l’acceptation de son corps.

L’aider à prendre conscience que son corps change, se transforme et grandit.

Et que la notion de « bien » ou de « mal » n’est ici pas importante. On parlera de cycle « naturel ».

Continuer à faire comprendre et à dire à votre enfant qu’il est responsable et maître de son corps. C’est aussi dire les choses quand ça va et quand ça ne va pas.

Expliquer à votre enfant dès qu’il éprouve une inquiétude ou un doute face à un geste qui le met mal à l’aise, l’utilité et l’importance d’en parler à une personne de confiance. Le fait que la sexualité chez l’enfant ne soit pas un sujet tabou avec sa famille permet de parler librement de tous types de comportements.

Suite de l’exercice : reprendre le dessin de votre enfant et laissez le y ajouter les transformations qu’il a pu (ou pas) observer sur son propre corps. Aidez le à les formuler, que ces transformations soient physiques ou mentales.

L’objectif : acceptation de son corps et  développement de l’estime de soi.

 

Merci à Caroline CAVROY notre experte et consultante familiale

 

Article suivant sur la sexualité chez les enfants de 9 à 11 ans ,comment en parler simplement et les accompagner.

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés